• Paroisse Notre Dame du Cher •

• Ballan-Miré • Druye • Savonnières • Villandry •

Paroisse Notre-Dame du Cher

 

 

Le sens de la Confirmation

L'Eglise nous fait naître à la vie de Dieu par le baptême. Par la confirmation, nous y devenons actifs et entreprenants au souffle de l'Esprit

 

Aux premiers temps de l'Eglise, les trois sacrements de l'initiation chrétienne - baptême, confirmation et eucharistie - constituait une étape décisive. Elle était longuement préparée. Ces sacrements étaient proposés au cours d'une unique célébration lors de la Veillée pascale. Une célébration en trois temps. D'abord la descente dans l'eau du baptême, la profession de foi, la plongée et la remontée, suivie de la réception d'un vêtement blanc. Puis le passage devant l'évêque qui imposait la main au baptisé et lui faisait l'onction. Enfin l'accès pour la première fois à la table eucharistique. Ceux qui devenaient chrétiens avaient ensuite la vie pour progresser dans la foi, dans l'amour de Dieu et des autres, dans l'espérance face aux épreuves. Au long des siècles, les trois étapes de la célébration ont été séparées dans le temps pour diverses raisons. L'ordre de leur réception s'est trouvé parfois modifié. Aujourd'hui par exemple, la confirmation est reçue la plupart du temps après la première eucharistie et souvent longtemps après le baptême.

La confirmation : une nouvelle Pentecôte

La confirmation est une nouvelle Pentecôte : un don de l'Esprit en vue du témoignage de la foi. L'Esprit accomplit dans les confirmands ce qu'il a réalisé dans les apôtres le jour de la Pentecôte. Le récit de la Pentecôte ( Actes des apôtres 2,1-11) est, le plus souvent, la lecture qui est faite au cours de la messe de confirmation.

Les "dons de l'Esprit"

Pendant l'imposition des mains, l'évêque demande à Dieu de donner en plénitude l'Esprit qui reposait sur son fils Jésus : l'esprit de sagesse et d'intelligence, l'esprit de conseil et de force, l'esprit de connaissance et d'affection filiale et l'esprit d'adoration.
Cette demande est inspirée par un texte du prophète Isaïe (11,2-3) qui décrit les dons que le messie recevra de Dieu. La tradition chrétienne a beaucoup insisté sur sept dons de l'Esprit.
Mais cette liste n'est pas limitative. Les béatitudes sont aussi des dons de l'Esprit. 

La confirmation : une mission de témoignage

De même que les apôtres, remplis de l'Esprit saint à la Pentecôte, se sont mis à annoncer la Bonne nouvelle, de même les dons de l'Esprit à la confirmation appellent au témoignage et donnent l'aptitude au témoignage. Le confirmé témoigne pour bâtir l'Église, il rend témoignage au Christ pour l'édification de son Corps. Le confirmé est appelé à prendre une part active à la vie de l'Église.

Qu'est ce que la confirmation apporte de plus que le baptême ?"

Nous recevons l'Esprit saint à la fois au baptême et à la confirmation. Au baptême, qui est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne, l'Esprit nous rend enfant de Dieu. A la confirmation, qui est le sacrement de la croissance et de la maturité spirituelle (comme l'enseigne St Thomas d'Aquin), l'Esprit nous confère une mission. Ainsi, la confirmation est l'achèvement du baptême.

Différence entre la profession de foi et la confirmation ?

La profession de foi et la confirmation ont toutes les deux un lien étroit avec le baptême, mais la relation est différente. La profession de foi consiste principalement dans le renouvellement personnel et libre des promesses du baptême, c'est un engagement humain. Elle confirme la profession de foi du baptême qui a été faite par les parents pour un baptême de bébé.

La confirmation est un sacrement  et, comme tout sacrement, c'est d'abord une action de Dieu. Dieu, par l'évêque,  confirme la grâce du sacrement de baptême. Ce serait une erreur de voir principalement dans la confirmation un engagement qui "confirmerait" personnellement la foi professée par ses parents lors du baptême. 

Est-il nécessaire d'être confirmé ? Nécessité de la confirmation

La nécessité de la confirmation n'est pas toujours comprise. Cependant il est nécessaire d'être confirmé pour vivre une vie chrétienne authentique, car la force de l'Esprit est indispensable pour vivre en vrai témoin du Christ. C'est un manque important de ne pas avoir reçu tous les dons de l'Esprit. Nous devenons chrétien par le baptême, la confirmation et l’eucharistie. De plus, il y a des cas où la confirmation est obligatoire comme pour la mission de parrain ou marraine de baptême et de confirmation (canon 874). Certains diocèses demandent que ceux qui ont une responsabilité importante dans l'Église soient confirmés Vous pouvez recevoir la confirmation à tout âge. Elle est proposée aux adultes par le catéchuménat et aux jeunes par l’aumônerie des collèges et lycées